Marée basse

La pêche à pied de loisir est une activité rassemblant plus de 1,8 millions de personnes, ce qui fait d’elle une des activités la plus pratiquée sur le littoral français. Associée a de mauvaises pratiques elle peut être à l’origine d’une dégradation du milieu et une raréfaction de la ressource.

Pour une pêche à pied durable et responsable

La Maison des Abers participe à l’Observatoire de la pêche à pied de loisirs depuis cet été avec une équipe de bénévoles.

Ce projet a pour objectifs une meilleure connaissance de la pratique de la pêche à pied de loisirs sur le territoire Manche – Mer du Nord et un accompagnement dans la sensibilisation des pratiquant.e.s.

L’Observatoire de la pêche à pied de loisirs est la suite du projet LIFE qui est à l’origine du réseau d’acteur Littorea. L’observatoire est porté par la DIRMM (Direction Inter-régionale de la Mer – Manche Est – Mer du Nord) et l’Office Français de la Biodiversité et est coordonné par le URCPIE de Normandie. La Maison des Abers intervient sur le territoire du Pays des Abers en collaboration avec la Communauté de Communes du Pays des Abers et le Centre Permanent d’Initiative pour l’Environnement de Morlaix.

Le projet consiste à réaliser des comptages des pêcheur.euse.s sur l’estran de juillet 2020 à mars 2022, afin d’estimer la fréquentation annuelle du territoire. L’association a actuellement réalisé une douzaine de comptages sur les plages de Coulouarn à Saint-Pabu et les trois moutons sur Lampaul-Ploudalmézeau. Ces données sont ensuite inscrites dans la base de données nationale ESTAMP de l’OFB.

Par la suite des enquêtes sociologiques permettront d’établir un profil type du pêcheur.euse en Pays des Abers.

Comptage pêche à pied

Puis des actions de sensibilisation seront réalisées en allant à la rencontre des pêcheur.euse.s et en les accompagnant sur une meilleure connaissances de la réglementation (maille, état sanitaire des eaux, …). A cette occasion des réglettes des tailles réglementaires leur sera remis. La Maison des Abers qui anime régulièrement des sorties pêche à pied découverte distribuera également ces réglettes aux participant.e.s.

Pour finir ce projet est également l’occasion de participer à la préservation des habitats sensibles que sont les herbiers de zostères, les champs de blocs et les récifs d’hermelles qui sont parfois mis à mal par les pratiquant.e.s de pêche à pied.

En savoir plus :